ACTU-SCIENCE

Youmna Mouhamad de la science à l’entrepreneuriat

Youmna MOUHAMAD docteure en Physique, une des intervenantes sélectionnées par SCIENCE HER pour le colloque du 7 mars 2020 à l’Assemblée nationale.

Elle est la fondatrice et directrice de Myana Natural. L’Académie Royale de l’ingénierie lui à attribuer récemment une bourse entrepreneuriale qu’elle effectue à l’Université de South Wales. Youmna est titulaire d’un baccalauréat en chimie / physique de l’Université Marseille Aix.

Son parcours au Royaume-Uni.

D’un master en physique de l’Université de Leeds et d’un doctorat en physique des polymères de l’Université Sheffield. Après avoir obtenu son doctorat, elle a rejoint le département d’ingénierie de l’Université de Swansea . Puis elle devient chercheure dans le domaine d’impression d’appareil électronique. Par la suite, elle a travaillé sur plusieurs projets, notamment la formulation d’encre piézorésistive pour un capteur de pression et une encre flexible pour les vêtements chauffants. Deux brevets ont été déposés pour ces technologies innovantes. Dans le cadre de haRFest, un projet qui a été cofinancé par Innovate UK. Elle a contribué au développement d’une antenne et d’un condensateur pour un dispositif de récupération d’énergie alimenté par une communication en champ proche.

En 2017, elle a rejoint SPECIFIC pour travailler sur Hi-PROSPECT. Un projet financé par Innovate UK qui a exploré l’utilisation d’une imprimante à jet électrostatique pour déposer des grilles de métallisation sur des panneaux solaires.

La science prend tout son sens

 

Grâce à ses connaissances dans le domaine de l’impression et du revêtement. Elle a développé un produit innovant qui vise à faciliter l’entretien des cheveux afro. Elle a récemment reçu une bourse d’entreprise de l’Académie Royale de l’ingénierie pour commercialiser son innovation. Youmna croit fermement que la diversité enrichie les institutions.

Une femme inspirante

À l’université de Swansea, elle a siégé au comité de Soapbox Science. Une initiative qui invite les femmes scientifiques à partager leurs recherches. Pour inspirer les jeunes femmes à poursuivre des sujets STIM. Pendant son séjour à l’Université de Swansea, elle a également fondé un réseau pour étudiants noirs, asiatiques et les personnes issue de la minorité ethnique, celui-ci vise à sensibiliser aux défis que rencontrent les étudiants et le personnel de minorité ethnique et suggèrent des solutions.

Ses collègues de l’Université de Swansea l’ont nommée parmi les 12 femmes les plus inspirantes 2020 et elle est finaliste Chwarea Teg Womanspisre STEM 2020.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *